HI2D702T Nouvelles approches de l’histoire culturelle

Résumé

  • Coordination pédagogique : Jacques Cantier et Sylvie Mouysset
  • Langue d’enseignement : français
  • Nombre d'heures : 25
  • Nombre de crédits ECTS : 8
  • Suivre cette UE sous-tend d'assister aux grandes conférences d'historiographie organisées au 1er semestre. 
  • SED

Évaluation

Fiche de lecture sur liste d'ouvrages à rendre ou enquête sur le terrain.

Objectifs

,
L'objectif du cours est de rendre compte de la diversité et de la fécondité des approches suscitées par une histoire culturelle en plein essor depuis un demi siècle. Généralement définie comme une histoire sociale des représentations propres à un groupe donné, l'histoire culturelle s'intéresse aux phénomènes de médiation qui permettent l'émergence, la circulation et la réception de ces représentations et aux pratiques individuelles et collectives par lesquelles elles se manifestent. Les différentes séances se proposent d'illustrer comment cette « discipline carrefour » a contribué à renouveler de nombreux champs historiographiques.

Contenu

« Vivre la mort à l'époque moderne », tel est le thème développé par Sylvie Mouysset, et ce dans une perspective délibérément anthropo-historique. L’ouvrage majeur de Philippe Ariès sera présenté et, dans un second temps, quelques champs de recherche actuels en histoire moderne seront analysés. La mémoire de la mort et sa mise en scène - l'expérience du deuil, et plus largement celle de la disparition - seront interrogées grâce aux écrits personnels et aux traces patrimoniales visibles, notamment celles que l’on peut encore observer dans les cimetières.
Jacques Cantier présentera quelques-uns des chantiers propres à la période contemporaine en s'appuyant sur l'étude de quelques parcours d'historiens. L'exemple de Jean-François Sirinelli, de l'histoire des intellectuels à l'histoire de la culture de masse, permettra de présenter l'itinéraire pionnier d'un des coordonnateurs de l'ouvrage manifeste Pour une histoire culturelle (1997). L'histoire des imaginaires sociaux constitue également un champ actif que l'on illustrera par les exemples d'Alain Corbin et de son histoire des sensibilités ou de Sylvain Venayre qui s'est employé à historiser l'esprit d'aventure ou le sentiment du voyage. A la croisée de la médiation et des pratiques culturelles, l'histoire du livre et de la lecture sera présentée notamment à travers les travaux de Jean-Yves Mollier.

Bibliographie

  • Philippe Ariès, L’homme devant la mort, Paris, Seuil, 1977, 2 vol.
  • Colette Pétonnet, « L’observation flottante. L’exemple d’un cimetière parisien », L’Homme, 1982, vol. 22, n°4, p. 37-47. En ligne : https://www.persee.fr/doc/hom_0439-4216_1982_num_22_4_368323
  • Dictionnaire d'histoire culturelle de la France contemporaine, sous la direction de Christian Delporte, Jean-Yves Mollier, Jean-François Sirinelli Paris, PUF, 2010.
  • Philippe Poirrier, Les enjeux de l'histoire culturelle, Paris, Editions du Seuil, « L'histoire en débats », 2004.