HI3D702T Chantiers et dynamiques de l’histoire sociale

Résumé

  • Coordination pédagogique : Camille Fauroux et Solène Rivoal
  • Langue d'enseignement : français
  • Nombre d'heures : 25
  • Nombre de crédits ECTS : 8
  • Suivre cette UE sous-tend d'assister aux grandes conférences d'historiographie organisées au 1er semestre.

Evaluation

Fiche de lecture à rendre.

Objectifs

Ce cours s’attache à définir les spécificités de l’histoire sociale en tant que spécialité particulière au sein de la discipline historique : il sera donc très utile aux étudiant(e)s qui font un mémoire en histoire sociale. L’approche choisie met l’accent sur les pratiques des historiens des sociétés et non sur les débats théoriques : il s’agit de montrer comment l’histoire sociale s’est construite à partir des années 1930, en lien avec la sociologie et comment elle se complexifie en s’enrichissant de nouvelles approches (micro-histoire, subaltern et postcolonial studies, sociologie économique, histoire du genre, Histoire globale, histoire environnementale, etc.).

Contenu

On partira de l’Ecole des Annales, fondée par M. Bloch et L. Febvre ; on présentera l’histoire économique et sociale « à la française », incarnée par Ernest Labrousse et son école (Pierre Vilar) qui s’est prolongée dans une histoire socioculturelle quantitative mais qui est très critiquée depuis une vingtaine d’années. On poursuivra en abordant les nouvelles approches (notamment micro-histoire, histoire globale et sociohistoire, cette dernière servant à décliner différentes problématiques signalées dans le Plan du cours). Si l’historiographie française sert de point de départ, des travaux venant d’autres horizons (Royaume-Uni et Etats-Unis, Italie et Allemagne) seront aussi présentés, en fonction des recherches propres des intervenants.

Bibliographie

  • Burguière A, L’école des « Annales ». Une histoire intellectuelle, Paris, Odile Jacob, 2006.
  • Borghetti M. N., L’œuvre d’Ernest Labrousse. Genèse d’un modèle d’histoire économique, Paris, éd. De l’EHESS, 2005.
  • Charle Ch. (dir.), Histoire sociale, histoire globale ?, Actes du colloque des 27-28 janvier 1989, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1993.
  • Chartier R., Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et incertitudes, Paris, Albin Michel, 1992.
  • Gauvard Cl. et Sirinelli J-F (dir.), Dictionnaire de l’historien, PUF Quadrige, 2015.
  • Mauger G. et Pinto L. (dir.), Lire les sciences sociales, Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2004. Noiriel G., Une histoire populaire de la France, Agone Mémoires sociales, 2018.
  • Vilar P., Une histoire en construction. Approche marxiste et problématiques conjoncturelles, Paris, éd. EHESS/Gallimard, 1982.
  • Zancarini-Fournel M., Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France. De 1685 à nos jours, Zones, 2016.