Présentation du parcours Histoire numérique

Responsables pédagogiques : Nicolas Marqué.
 
Attention : Le nombre d’inscrits dans le parcours « Histoire numérique » est limité à 15 étudiants par an.

L’histoire numérique est en plein essor, qu’il s’agisse d’accéder à des sources en ligne, de modéliser le passé à la façon d’Assassin’s creed, d’utiliser de nouvelles techniques d’analyse d’archives ou de diffuser ses résultats vers un plus large public. Certains travaux en histoire n’existent d’ailleurs que grâce aux possibilités offertes par le numérique : du projet transdisciplinaire Bretez numérisant le Paris du XVIIIe siècle au Venise Time Machine réalisant un modèle multidimensionnel de Venise sur mille ans, de la diffusion des savoirs sur hypotheses.org aux projets collaboratifs de tous ordres (par exemple, l’indexation de tous les combattants de la Grande guerre morts pour la France, dans le cadre du défi Un jour, un poilu, les exemples sont nombreux de ces nouvelles façons d’aborder le passé.

L’objectif de ce parcours est de permettre aux étudiants de maîtriser à la fois les démarches et les outils numériques tout en se forgeant une culture dans le domaine des humanités numériques. Dans cette perspective, ceux qui choisiront de suivre le parcours « Histoire numérique » recevront des enseignements diversifiés combinant théorie et pratique et ils effectueront leur stage de Master 2 dans un cadre leur permettant de développer leur savoir-faire en histoire numérique.

L’ensemble de ces acquis pourra être directement mis au service de la réalisation de leur mémoire de Master (exemples d’apports possibles : réalisation d’une base de données, cartographie ou infographie numérique, tenue d’un carnet de recherche, etc.).

AUCUNE maîtrise technique ou connaissance préalable en informatique n’est requise.

Détail des enseignements

Deux UE d’initiation aux outils numériques sont ouvertes à tous les étudiants du Master : il s’agit en M1, de l’UE HI00705V « Outils numériques pour historiens (1) » et en en M2, de l’UE HI00905 « Outils numériques pour historiens (2) ». Le parcours « Histoire numérique » propose de prolonger cette initiation en permettant d’acquérir des savoir-faire plus pointus et d’approfondir leurs connaissances en matière d’humanités numériques.

C’est là tout l’enjeu des enseignements spécifiques du parcours :

  • En première année de Master, l’UE HIL802V « Histoire numérique 1 : Outils pour le traitement et la valorisation numériques des contenus historiques » ) propose d’aborder les techniques de veille scientifique, d’acquérir la maîtrise des options avancées d’Excel, d’apprendre à constituer un blog de recherche et de connaître les règles fondamentales du droit de la diffusion des écrits scientifiques.
  • En deuxième année de Master, l’UE HIL902V « Histoire numérique 2 » est organisée sous la forme d’un atelier, alternant les cours consacrés aux notions fondamentales des humanités numériques, à la découverte de ressources en ligne et à des travaux pratiques. Il s’agit notamment d’y accompagner le projet personnel de chaque étudiant pour la réalisation d’une mise en œuvre de ses compétences dans le cadre de son mémoire de recherche.

Le stage. Tout étudiant de deuxième année de Master doit effectuer un stage de professionnalisation dans le cadre de l’UE HI00114V. Ceux qui auront choisi le parcours « Histoire numérique » devront l’effectuer au sein d’une structure qui leur permette de travailler leurs usages du numérique (par exemple, laboratoire de recherche, revue scientifique, association culturelle…). Les archives municipales de Toulouse sont notamment ouvertes et proposent de former directement sur place ceux qui voudraient contribuer au projet Urban-Hist pour améliorer notre connaissance des évolutions de la ville de Toulouse.

L’évaluation du stage se fera sous forme de rédaction d'un rapport de stage (d'une dizaine de pages) présentant votre structure d'accueil, votre action au sein de celle-ci et une réflexion personnelle sur l'expérience ainsi acquise.