Emmanuelle Charpentier

Dès le début de mes études, à l'Université de Poitiers, l'histoire des sociétés rurales, à l'époque moderne, m'a passionnée, en particulier celle des sociétés littorales, champ de recherche qui s'ouvrait alors. La volonté de travailler sur les côtes nord de la Bretagne m'a amenée à poursuivre mon parcours à l'Université Rennes 2.

J'y ai soutenu, fin 2009, une thèse située à la charnière entre histoire du littoral et histoire rurale, sous la direction d'Annie Antoine. Une version réduite et remaniée a été publiée par les PUR sous le titre Le peuple du rivage. Le littoral nord de la Bretagne au XVIIIe siècle, en 2013. Il s'agissait de prendre la mesure des rapports complexes que ces « gens de côte » entretenaient avec le littoral, zone d'interface entre la terre et la mer, mais aussi avec l'horizon maritime et l'horizon terrestre.

Plusieurs axes de recherche se sont dégagés : l'appropriation du littoral par ses habitants et ses usages spécifiques, les menaces et les tensions pesant sur celui-ci, souvent liées à l'affirmation de l'Etat et enfin, les « gens du littoral ». Cette dernière partie, outre l'étude des marins à terre, m'a amenée à poser la question de l'appel du large et à dégager plusieurs formes de stratégies de survie propres aux « riverains de la mer ». Mon recrutement en tant que maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Toulouse, en 2015, me donne la possibilité d'étendre mes recherches aux sociétés rurales du Sud-Ouest du royaume et de développer de nouvelles thématiques.

Thèmes de recherche :

Le monde rural entre pluriactivité et spécialisation agricole
Production agricole et environnement
Gestion et prévention des risques naturels
Les femmes de marins
 
 
Thèmes de recherches proposés aux étudiants de Master : 

La plupart de ces sujets reposent sur l'exploitation de sources locales : archives judiciaires, notariées, seigneuriales, privées, « administratives » (fiscalité, enquêtes et rapports), documents issus des communautés d'habitants (compoix par exemple) ou de l'état-civil. 
Elles sont consultables dans les dépôts d'archives de Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot-et-Garonne, Lot, Gers, Aude, Ariège, Hérault. 
La numérisation de nombreux fonds par les Archives Départementales des Pyrénées-Atlantiques offre également la possibilité de travailler sur le Pays basque.
 
Un mémoire de Master peut aborder, selon le sujet choisi, plusieurs de ces thèmes :
 
  • Les sociétés rurales
    • Les femmes dans les campagnes : images, activités et répartition des tâches, rôle dans la société villageoise, relations de pouvoir dans le couple...
    • La culture matérielle : l'habitat rural, les objets du quotidien, l'alimentation, les nouveautés et leur diffusion, la naissance de la consommation et la « culture des apparences »...
    • La culture et la sociabilité villageoise : relations sociales, régulation interne, lieux de sociabilité, réjouissances collectives et contraintes, rapport à « l'étranger », cultures orale et écrite...
    • Les stratégies économiques déployées dans les campagnes : les prémices de la spécialisation agricole, la pluriactivité (industries et artisanat ruraux par exemple), l'endettement et sa « toile d'araignée », les solidarités et la hiérarchie villageoise, la mobilité villageoise, la contrebande...
    • Le paysage rural et son évolution : le parcellaire, les cultures, le rôle des espaces incultes, l'habitat (implantation et spécificités), les transformations du paysage, l'évolution des cultures et des techniques agraires, les innovations garicoles et l'agronomie, les jardins des châteaux et des manoirs...
    • La commercialisation des productions agricoles : les incitations à la production et à la vente, le développement de nouvelles cultures...
    • Mode de vie, alimentation et consommation dans les campagnes
    • L'exploitation et la mise en valeur d'espaces spécifiques : la montagne, la forêt, marais maritimes et lagunes, étangs... Un très beau sujet à prendre sur la forêt de Grésigne (Tarn)
  • Les sociétés littorales
    • Le monde des gens de mer
    • Le rapport à l'estran et à la mer
    • Le commerce maritime
  • Les relations entre ville et campagne
    • La ville et ses jardins
    • L'approvisionnement des villes (modalités, intermédiaires, moyens...)
    • L'émigration féminine vers les villes
  • La seigneurie
    • L'exploitation des ressources locales, le prélèvement seigneurial et les services « proposés » par le seigneur
    • Les relations avec les communautés villageoises et les habitants de la seigneurie
    • Les relations avec le pouvoir royal et ses représentants, par exemple lors de la construction du Canal du Midi
    • Les offensives seigneuriales contre l'inculte, la rentabilisation de la seigneurie
    • La seigneurie dans et après la Révolution
  • Le rapport au fleuve et au Canal du Midi
    • Les activités économiques (moulins, pêche, passages, batellerie, commerce...) et les usages récréatifs (baignades, promenades...)
    • Les représentations du fleuve
    • Les spécificités de l'habitat à proximité d'un fleuve, la culture du risque et les moyens de prévention.
Ces thèmes de recherche sont quelques-uns transposables au Canal du Midi (dépôt d'archives à Toulouse).
 
Certains sujets peuvent être étudiés au XVIIIe et XIXe siècles, en collaboration avec Sylvie Vabre, pour l'histoire contemporaine : 
  • L’élevage des canards et des oies (notamment dans le Gers) ;
  • La fabrication et la commercialisation des produits (fromages par exemple)