Laure Teulières

Je suis maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université Toulouse Jean Jaurès depuis 2007, après un postdoctorat de deux ans au CNRS, rattachée comme enseignante-chercheuse au laboratoire FRAMESPA (CNRS UMR 5136).

Ma thèse portait sur les représentations réciproques entre Français et Italiens immigrés dans le Sud-Ouest français jusqu'au sortir de la Seconde Guerre mondiale, à la jonction donc d'interrogations sur la construction de l'étranger et les relectures historiographiques quant aux attitudes collectives sous le régime de Vichy.

Je m'inscris depuis dans le champ de l'histoire de l’immigration en France et plus largement des migrations, notamment à travers la codirection de la revue Diasporas. Circulations, migrations, histoire qui aborde ces phénomènes dans le temps long.
 
Les sujets qui pourraient être étudiés sous ma direction relèvent donc d’abord de l'histoire de l'immigration, saisie dans une approche sociale, politique et/ou culturelle (étude de tel ou tel flux ou populations, politiques administratives, discours publics...), d'une histoire des migrants, « par le bas » (récits privés, parcours biographiques...) et plus largement de questionnements sur l'altérité, la construction de l'étranger dans une acception plus large.

Outre cette première thématique, je peux également diriger des recherches sur d'autres sujets saisis dans une approche d'histoire culturelle : interrogeant l'imaginaire social et les systèmes de représentations collectives à l'époque contemporaine (XXe siècle), développant une approche historique de l'opinion publique, s'intéressant aux phénomènes mémoriels et à l'historicité des constructions sociales de la mémoire.
 
Mots clés : immigration, étranger, représentations, mémoire, histoire culturelle.